Révélation de cujema sur la fin de la crise ivoirienne

Publié le par kra koffi

2012,j’ai fais un songe où j’ai vu une cote d’ivoire désemparée, avec des rues quasiment vides. J’ai vu des gens qui cherchaient des endroits où se cacher jusqu’à la fin des évènements. J’ai vu une armée déterminée que je ne peux décrire. Chose bizarre, je ne voyais plus l’armée rebelle, les FRCI qui jouaient au grand manitou. Ils étaient absents.

Frères, tout comme mon songe d’avant l’arrestation de GBAGBO (en décembre 2010 où j’avais vu le président GBAGBO LAURENT à genou avec un pistolet sur la tête tenu par un homme à la peau blanche et à coté se tenait Ouattara), je viens de voir une cote d’ivoire avec des rues désertes et les FRCI invisibles sur le sol ivoirien, sans oublier les forces des occidentaux volatilisées.

Dans ce songe j’ai entendu des coups de canon. Cela a commencé par des tirs sporadiques, et les ivoiriens pensaient que c’était un jeu et que cela allait cesser dans un court instant comme d’habitude. Erreur, la trompette a déjà sonné et le temps annoncé est arrivé. Cela a surpris ceux qui ne  croyaient plus à une libération, surtout les pro-Ouattara, les non croyants et les adorateurs d’esprits maléfiques ou d’esprits qui ne confessent pas le nom de Dieu. Dieu a frappé.

I have a dream, oui, j’ai fait un rêve et j’ai vu notre cote d’ivoire sans rebelles, mais avec un peu de désolation tellement les cadavres nous empêchaient de respirer (il faut beaucoup prier en invoquant le sang de jésus pour espérer rester en vie après ces évènements).

Oui, j’ai vu le soleil se lever dans le noir en cote d’ivoire pour balayer l’obscurité qui empêchait les ivoiriens de vivre heureux chez eux. La cote d’ivoire est éclairée.

 

Conclusion

    Frères et sœurs, ce n’est plus loin. Laissez-moi vous dire aussi que ce n’est pas tout ce qu’on voit ou entend qu’on peut écrire.  C’est même écrit dans la bible : Le bavardage est un danger (Siracide 19 verset 4 à 12).

  On avait annoncé le début de libération avant le 05 Janvier 2012, cela a commencé avec la prise momentanée de la ville de Bangolo le 03 Janvier 2012 par les commandos Beinguistes suivi de leur retrait volontaire. Le moment tant entendu est très…très…très…proche et je dirais même que………………………………………

   Il faut beaucoup prier. Je demande aux ivoiriens de changer de comportement avant le jour-j. Il faut aimer son prochain même les rebelles qui nous font souffrir, il faut pardonner, il faut se repentir et abandonné tout ce qui nous éloigne de Dieu(les péchés : L’adultère, les mensonges, la fornication, les fétiches, n’adorer plus les eaux, les bois secs et frais etc…).Nous devons adorer Dieu seul.

 

Cujema ivoire

Sekongo2012@hotmail.fr

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article