Assaut final: Attention à la diversion française !

Publié le par kra koffi

Hier, puis avant-hier, disons, depuis quelque temps, les informations nous parviennent et sont concordantes. Nous avons voulu en avoir le cœur net. Nous avons recoupé les sources à Abidjan. Elles ont confirmé une certaine rumeur qui circule en milieu sensible. Oui. Des individus distillent un message de diversion conçu par les stratèges militaires français.

        Quel est-il ? 

De sources très bien introduites, la rumeur prétend que la Licorne, sur ordre de Sarkozy, a décidé de se tenir à l’écart en cas de mouvements terrestres contre le régime génocidaire du Moro Naba. La rumeur dit également que des discussions de très haut niveau viseraient, de la part des dignes fils de la Côte d’Ivoire, à rassurer la Licorne qu’elle ne serait pas inquiétée en cas de soulèvement du « peuple » contre le boucher d’Abidjan. 

Je voudrais couper court à cette rumeur pour que tous les dignes fils engagés dans la libération de la Côte d’Ivoire le sachent : cette information est une manipulation, une diversion savamment pensée par les stratèges militaires français pour vous surprendre. 

La nouvelle rumeur de la passivité de la Licorne en cas de menace sur le régime génocidaire en place à Abidjan, est l’équivalent de l’histoire montée de toute pièce sur le prétendu Commandement Russe qui serait venu avec des soldats russes pour remplacer CHOI et imposer à la Licorne d’arrêter l’offensive aérienne et terrestre contre le Président GBAGBO avant le 11 Avril 2011. 

 

Ne tombez plus dans ce piège ! 

Celui qui a été votre ennemi hier, le sera encore aujourd’hui. Car ce qui l’a poussé à être un ennemi hier, l’intérêt qui l’a guidé dans ses actions meurtrières d’hier, n’a pas varié.

 

Alors écoutez-moi très bien

En cas d’action contre le régime de la honte d’Abidjan, il y aura une seule armée en face : la Légion étrangère française opérant sous l’appellation de Force Licorne en Côte d’Ivoire

A cette force militaire, s’ajouteront le contingent togolais de l’ONUCI, les mercenaires burkinabés habillés en soldats ivoiriens de la Garde Républicaine, et quelques autres supplétifs jordaniens de l’ONUCI.

Quant aux FRCI Dozo et consorts, après un premier contact très dévastateur, ils prendront la poudre d’escampette. Ces chairs à canon seront traitées comme tel et elles fuiront, si elles le peuvent. 

Alors de grâce, ne vous fiez pas aux stratagèmes d’infiltration, d’endormissement et de perfidie de l’Armée française ! 

Les intérêts français en jeu en Côte d’Ivoire représentent l’âme de la France en Afrique. Et ce pays mettra en œuvre tout ce qu’il peut, pour les protéger. 

La France sait, de part sa longue expérience de pays esclavagiste et envahisseur, que la psychologie actuelle de l’Ivoirien en dessous de 40 ans, est fondamentalement anti-française. Et que c’est perdu d’avance pour elle, avec la génération d’Ivoiriens qui dirigera le pays dans 10 ou 15 ans. 

C’est pourquoi elle s’appuie sur des non ivoiriens et des Ivoiriens corrompus pour asseoir un nouveau projet de repeuplement de la Côte d’Ivoire et créer une nouvelle espèce « d’Ivoiriens » qui lui restera reconnaissante et donc fidèlement attachée. 

Tant qu’elle ne sera pas vaincue comme au Vietnam et qu’elle ne sera pas contrainte de sortir de la Côte d’Ivoire, la queue entre les jambes, elle mettra tout en œuvre pour déconstruire la Nation ivoirienne et faire une juxtaposition de citoyens : les originaires et les importés de la dernière heure. 

La nouvelle vague de migrants atterrissant par centaines de milliers dans les forêts classées ivoiriennes de l’Ouest et dans les réserves foncières du Nord de la Côte d’Ivoire doit être interprétée comme un projet de repeuplement pour asseoir une reconquête française durable.

Alors, guerriers en exil et sur les terres ancestrales, préparez-vous à faire face. La France ne sera jamais un allié officieux ni officiel quand il s’agira de mettre fin au désordre qu’elle a volontairement créé en Côte d’Ivoire. 

Ce pays sait qu’il a rompu son alliance avec le peuple de Côte d’Ivoire. Alors il sera le vrai ennemi en face. A bon entendeur…. 

 

A Très bientôt. 
Hassane Magued 

 

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article